Le miroir magique a le sens de l’humour

C’est une femme très riche, mais plutôt démunie au rayon poitrine. Son genre, ça serait « oeuf sur le plat ». Cette femme a une marotte, c’est de faire les antiquaires, et ce samedi, elle découvre un vieux miroir dont le tain est constellé de craquelures, et cependant l’antiquaire le vend 10.000 euros.

Etonnée par le prix, elle demande au marchand ce qui fait que le …
Lire la suite…

Le mafioso et ses trois fils

Un membre de la mafia italienne appelle ses trois fils. Il demande au premier : « Combien font 2 plus 2 ? »

Et le fils répond : « Ça fait cinq papa. »

Il demande au second : « Combien font 2 plus 2 ? »

Et le fils répond : « Ça fait cinq papa. »

Il demande au troisième : « Combien font …
Lire la suite…

Les deux naufragés et la femme décédée

Deux hommes et une femme sont des naufragés qui ont eu la chance de pouvoir atteindre à la nage une île déserte. Malheureusement, la femme meurt d’épuisement sur la plage.

Les hommes, se sentant seuls, laissent libre cours à leurs pulsions les plus bestiales et en profitent pour se taper la morte.

Bien qu’ils la mettent au frais tous les soirs, au bout d’une semaine, sous …
Lire la suite…

La mort du vieux Maréchal

C’est au funérarium que ça se passe. Un vieux Maréchal d’armée repose dans son cercueil, pendant que ses connaissances lui rendent un dernier hommage.

A l’heure prévue pour la clôture de cet hommage, les employés des pompes funèbres se tournent vers Mme la Maréchale : – Madame le Maréchale, il est temps de mener le Maréchal vers sa dernière demeure…

La Maréchale réfléchit un instant et …
Lire la suite…

C’est un pauvre gars dans un bar

C’est un pauvre gars dans un bar, l’air misérable, ça fait déjà une demi-heure qu’il regarde son verre comme si il voulait se noyer dedans.

Là dessus arrive ce chauffeur routier qui vient s’installer à côté de lui, qui rigole un coup, lui donne une bonne tape dans le dos et boit le verre du gars sans plus de façon ! Voyant cela, le pauvre gars …
Lire la suite…

Jeanne d’Arc au bûcher et ses variantes

Avant d’aller sur le bûcher comme il était 16h00, elle a dit aux anglais : « Je veux mon thé ! »

Il paraît que les derniers mots qu’elle aurait dit à ses juges, sur le bûcher étaient : « Je veux descendre ! » Et elle a même ajouté ensuite : « Vous ne m’avez pas crue, vous m’aurez cuite ! »

D’autres affirment que …
Lire la suite…