Politesse au restaurant

Dans un restaurant un jeune consommateur tente de faire la cour à une très jolie serveuse.

A la fin du repas il s’enhardit et lui dit : – Tout de même, il y a bien trois petits mots qui vous feraient plaisir à entendre ! – Mais bien sûr. – Je suis sûr que c’est « je vous aime ». – Non, c’est « Gardez la …
Lire la suite…

Le radin, son avocat, son curé et son médecin

Un vieux radin va mourir seul, sans famille et sans ami. Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur donner à chacun 10.000 euros en espèces avec pour mission d’enterrer cet argent avec lui le jour de ses funérailles, en guise de « Geste ». La mort et l’enterrement ont lieu une semaine plus tard.

Après l’ensevelissement, le curé, …
Lire la suite…

Bill Gates meurt et va au paradis

Bill Gates meurt. Il arrive devant St Pierre, qui après quelques hésitations bien compréhensibles lui accorde le Paradis.

Donc Bill entre au Paradis. C’est un endroit superbe, accueillant, très doux et très chaud. Mais… Il n’y a absolument personne.

Ah si, dans un coin, une jeune fille qui marche précipitamment en poussant une charrette remplie d’effets personnels. Bill l’arrête et lui demande gentiment : – Mais …
Lire la suite…

Un jeune homme se promène à la campagne

Un jeune homme se promène à la campagne, et voit un âne dans un pré. Il le caresse, le trouve attachant, et se décide à aller voir son propriétaire, un paysan du coin, afin de le lui acheter… Ils se mettent d’accord sur un prix de 100 euros pour l’âne.

Le jeune homme paie immédiatement, et ils conviennent que le paysan viendra livrer l’âne le lendemain …
Lire la suite…

Un banquier s’entretient avec son fils

Un banquier s’entretient avec son fils : – Pourquoi ne cherches-tu pas du travail ? – Mais pourquoi donc ? – Pour gagner de l’argent, faire des économies et les faire fructifier. – Et puis ? – Comme ça, plus tard, tu pourras vivre sans travailler ! – Et d’après toi, qu’est-ce que je fais en ce moment ?

Braquage

Deux individus attaquent un passant pour le dévaliser. L’homme se défend comme un régiment à lui tout seul : il cogne, frappe comme un sourd, leur poche les yeux, leur casse le nez. Mais les voleurs finissent par lui prendre son porte-monnaie et se sauvent.

Un peu plus loin, ils font le compte de leur butin. Consternation : en tout et pour tout une pièce d’un …
Lire la suite…